FORUM FERMÉ.


Partagez
 

 City of Stars [pv Pepper Potts]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité




MessageSujet: City of Stars [pv Pepper Potts]   City of Stars [pv Pepper Potts] EmptySam 31 Mar - 14:28


Tony Stark & Pepper Potts
Bitches, we're fabulous, get over it



Paris, France

Tony était allongé sur le lit, sur le ventre, en travers, et il contemplait Pepper, paisiblement endormie. Il était environ huit heures du matin, ils étaient arrivés tard dans la nuit par jet privé depuis New York, mais lui pétait le feu. Car ils étaient à Paris, ils étaient juste tous les deux, et il avait réussi à la faire céder pour prendre quelques jours de vacances en usant de l'événement de la fashion week comme prétexte. Enfin, il y travaillait encore. Car s'il avait réussi à la faire monter dans ce jet, en vérité, il n'avait toujours pas réussi à négocier qu'elle l'accompagne durant ces jours de mode internationale, de projecteurs et de paparazzis à foison prêts à les accueillir à chaque recoin des chapiteaux. Elle lui avait fermement dit qu'elle venait, mais qu'elle resterait à l'hôtel à travailler sur les dossiers de Stark Industries dont elle avait la lourde charge sur les épaules. Mais Tony était probablement dans le top dix des gens les plus entêtés de la planète Terre, et il restait déterminé à faire ployer Pepper dans son sens.

Toujours à la fixer en attendant qu'elle se réveille, il finit par souffler tout doucement sur son bras nu. Il aurait pu passer des heures à l'observer ainsi, si belle dans ces draps blancs où quelques instants plus tôt, il se trouvait encore, à la tenir dans ses bras. Mais il avait tenu à faire quelques extras tôt ce matin pour ajouter des arguments pour la convaincre de venir. Il remonta jusqu'à son cou, puis sa joue. Eternel emmerdeur, éternel ado. Quand enfin elle ouvrit les yeux, il lui offrit un sourire en coin rieur. « Tu baves quand tu dors, je tenais à te le dire, tu fais même des bulles, » déclara-t-il en guise de bonjour. Depuis le tout début, leur relation, c'était ça : des taquineries, des piques amusantes pour s'embêter l'un l'autre. Ce n'était pas leur passage d'amis à amants qui avait changé la donne, bien au contraire. Et Tony serait toujours Tony. « Je plaisante, » rigola-t-il en esquivant sa petite tape. Il posa son front contre son bras et y donna quelques petits coups avec, tel un jeune lion cherchant à taquiner une lionne pour l'inviter à jouer avec lui, à bouger. « Ca commence dans deux heures... je t'ai acheté une superbe robe pour l'occasion, non en fait, je t'en ai acheté six, pour que t'aies le choix, mais c'est pas ça l'important, l'important c'est qu'il y a aussi un petit déjeuner français qui t'attend juste là, » dit-il en désignant le plateau sur la table de chevet non loin. Il remonta encore un peu pour mieux venir capturer ses lèvres, dans un bonjour enfin digne de ce nom.

« Argument numéro trois, tu pourras renvoyer tous ces mannequins chez eux tête basse rien qu'en étant présente, c'est ton devoir de grande prêtresse chic de Stark Industries. » Nouveau baiser, cette fois dans le cou. Beau-parleur ? Non, à ses yeux, Pepper était définitivement la plus belle et la plus élégante. Et il était en mesure de comparer, car ce n'était pas faute d'en avoir vu passer dans son lit. « Argument numéro quatre, je vais pouvoir me la péter en arrivant avec toi à mon bras, » sourit-il, prétentieux et fier d'avance à cette idée. Il était heureux, vraiment heureux, pour la première fois depuis bien longtemps. Et ce bonheur, il voulait le balancer à la face du monde, tant il en était fier. « Enfin, argument numéro cinq, je viendrai au prochain gros rendez-vous de Stark Industries sans me défiler, sans être en retard, et je serai sérieux, enfin j'essaierai. » Ca c'était quand même un argument de poids. Il déposa un autre baiser juste sous son menton, enfouissant un instant son visage dans son cou le temps de respirer son odeur, de savourer la douceur de sa peau, comme pratiquement chaque matin où il lui était donné de pouvoir le faire.

« Alors, c'est oui Mlle Potts...? » demanda-t-il, espérant comme souvent compter sur son charme en plus de ses baisers volés pour la faire céder. Dans sa vie, il avait toujours obtenu ce qu'il voulait. Seule Pepper avait toujours été en mesure de lui opposer des non fermes, dans son intérêt le plus souvent. Et il n'y avait que face à elle qu'il avait tendance à s'incliner et à l'écouter. Un fait qui avait vendu dès le départ ses sentiments secrets la concernant à son entourage, car il ne faisait ça avec personne d'autre. Happy et Rhodey plaisantaient encore souvent de cette façon qu'il avait de la suivre dès qu'elle disait quelque chose. L'homme le plus puissant selon Forbes, dirigé par le bout du nez par Pepper Potts, femme la plus influente selon le même magasine. Ah, l'amour.

Revenir en haut Aller en bas

Virginia Potts


Virginia Potts

AVATAR & CRÉDITS : Gwyneth Paltrow, ABANDON (avatar) + SIAL (signature)
GROUPE : civils.
CRIMES COMMIS : 27
DATE D'INSCRIPTION : 27/03/2018

City of Stars [pv Pepper Potts] Tumblr_oocz8mcuf81qhp0nno2_r1_250

ÂGE DU PERSONNAGE : la quarantaine bien entamée, la voila, du haut de ses quarante quatre ans, voyant le temps défiler, encore et encore.
NOM DE CODE : aucun.
GÉNOME : humaine.
PROFESSION : Stark Industries' CEO.

City of Stars [pv Pepper Potts] EyF7


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: City of Stars [pv Pepper Potts]   City of Stars [pv Pepper Potts] EmptySam 31 Mar - 19:12

tony & pepper.
luleaby
city of stars.
Elle dormait.
Beaucoup trop bien. Son sommeil était profond, agréable. Elle en avait besoin d’ailleurs, son organisme étant normalement habituée à se réveiller constamment à la même heure. Un cercle vicieux, une routine dans laquelle elle était enfermée probablement trop souvent — même si avoir une relation avec Tony Stark était tout sauf routinier.
La demoiselle pourrait probablement rester dans ce sommeil pendant encore bien deux, trois heures. Sauf que l’homme avec qui elle partageait sa vie semblait en avoir décidé autrement, puisque bien rapidement, elle sentie ce souffle sur sa peau ce qui ne pu que la faire froncer les sourcils. Elle était tout sauf déterminée à se réveiller, et elle aurait bien prétexté être encore endormie sauf qu’elle le connaissait. Il arrêterait pas avant qu’elle ouvre un oeil donc en finalité, outre les agacer tous les deux, le prétexte du sommeil lourd était ridicule. Alors Virginia, elle émerge, doucement, de ce sommeil beaucoup trop agréable. Qu’aurait-elle fait pour pouvoir continuer, tandis qu’elle hausse un sourcil face à la remarque du multimilliardaire. La rousse va jusqu’à passer son bras sous ses lèvres pour essuyer la pseudo bave. Dés lors qu’il reconnait plaisanter, elle lève les yeux au ciel avant de tenter de lui offrir une tape plus taquine qu’autre chose, qu’il se fait une joie d’esquiver. Il la connait beaucoup trop bien, elle doit revisiter sa politique. “Et si on dormait, sinon?’ demande-t-elle alors en riant tandis qu’il se frotte contre son bras ce qui, autant l’avouer, est plus attendrissant qu’autre chose.
Et le voila qui balance les arguments, qui en tout cas, sort le premier, sachant pertinemment que ça serait suivi d’une tonne d’autre. La belle hausse un sourcil à l’évocation des robes avant de plisser les yeux. “C’est moi ou tu tentes de me faire changer d’avis en m’achetant ?’ Demande-t-elle un tantinet sceptique. Elle le connait, elle sait de quoi il est capable quand il veux un truc. Pourtant bien rapidement, son regard est effectivement attiré par ce petit déjeuné, ses yeux s’éclairant soudainement. Après tout, les français étaient réputés pour leur gastronomie extra et la demoiselle serait idiote de passer outre. Elle se penche, comme pour attraper un croissant mais fronce les sourcils. C’est ce qu’il veut, espérant mieux la soudoyer comme ça. Elle le regarde, air légèrement méfiant. Puis le voila, venant enfin l’embrasser, le genre de bonjour qui fait du bien.

Et Pepper, elle l’écoute, attentivement déballant ses arguments. Elle, elle veux pas y aller. Elle aime pas y aller. Parce qu’elle sait ce qui va se passer, parce qu’elle sait que ces minettes viendront, tentant d’évincer Pepper. Elle sait qu’i ne s’agira ici que de journalistes et de photographes en quête d’information, elle sait qu’on leur demandera, quant au mariage et toute ces choses. Pepper elle veut pas. Ils sont a Paris bordel, pourquoi ne pas simplement profiter de cette ville comme il se doit ? La rouquine, elle se laisse faire, savourant même les baisers volés entre temps.
Puis il lui pose la question ultime. Oui ? Même pas en rêve pense-t-elle tandis qu’elle rigole légèrement. “ Bien essayé Tony.” se contente-t-elle de renchérir en guise de réponse tandis qu’elle penche légèrement la tête sur le côté. “Mais j’ai vraiment du travail à faire.’ Reprend-t-elle sur un ton plus sérieux, haussant simplement les épaules. “Puis entre nous, même si je compte bien freiner le rythme, je préfère de loin aller visiter les choses incontournable que d’être dans toute cette agitation. On est déjà bien trop au centre de l’attention la plupart du temps, laisse moi profiter d’un peu de tranquillité.” Elle cligne plusieurs fois des yeux, telle une évidence. “Mais je suis prête à faire une croix sur le travail pour aujourd’hui.” Elle avoue. Parce que ouais, ça lui ferait du bien à la demoiselle. Et elle se penche en avant, venant à son tour lui voler un baiser tandis qu’un sourire s’affiche sur ses lèvres, restant à quelques centimètres du visage du brun, haussant même innocemment les épaules. “La condition étant que tu restes au lit avec moi toute la journée.” Murmure-t-elle d’une voix légèrement joueuse. Elle savait que c’était clairement le genre d’avance contre lesquelles Tony avait parfois du mal à résister. Et autant le dire, Pepper avait plus qu’envie de se battre pour que Tony reste là, avec elle. La rousse voulait profiter de ces vacances tel le véritable couple qu’ils étaient, profitant de leur intimité et des moments qu’ils avaient en tête à tête loin des soucis qu’ils avaient une fois de retour aux USA. Elle était bien là, beaucoup trop bien et elle voulait que ça continue le temps qu’ils le pouvaient. Et c’est ainsi que la jolie rousse voulait tout faire pour le garder là, avec lui qu’elle puisse profiter du temps avec lui, pendant qu’ils pouvaient se le permettre, d’être dans leur propre bulle, rien que deux contre le reste du monde.

C’est alors elle, qui prend les devants, qui vient pour pouvoir réussir à utiliser les arguments nécessaires pour le faire rester. Alors Pepper, elle use de ses charmes, déposant ses lèvres dans le cou du brun, tandis qu’elle remonte le long de sa mâchoire, y laissant parfois quelques traces violacées, comme pour montrer au monde qu’il était déjà pris. Finalement, elle remonte jusqu’à l’oreille du brun, murmurant alors de manière aguicheuse. “Imagine les choses absolument extra qu’on pourrait faire si tu restais.’ Elle redresse le regard, venant simplement murmurer contre les lèvres du brun. “Rien que toi et moi, dans la même lit. Toute la journée.’ Elle tentait, par tous les moyens de mettre les chances de son côté, aussi subtil et probablement puéril d’en aller jusque là. Sauf qu’elle avait cette envie absolument atroce de pouvoir éviter les journalistes et quitte à convaincre Tony, autant user des meilleurs arguments.
Revenir en haut Aller en bas
 
City of Stars [pv Pepper Potts]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» V. Pepper Potts | I'm not a hero
» Virginia Pepper Potts.
» Pepper Potts
» Pink city
» City of Heroes Freedom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
age of heroes :: pause café :: les archives :: aventures déchues-
Sauter vers: