FORUM FERMÉ.


Partagez
 

 Don't touch my target Ft. Azazel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité




MessageSujet: Don't touch my target Ft. Azazel   Don't touch my target Ft. Azazel EmptyJeu 5 Avr - 13:47


Don't touch my target
Wade & Azazel

« U.C »
Voilà une journée plutôt calme si on prend pas en compte l'autre abruti qui essaye de sortir du coffre en tapant dessus avec une sacrée poigne, comme quoi la branlette est utile. Disons par-là que le mercenaire essayait de chantonner une comptine plutôt morbide vu les paroles un peu "revisitées" par ses soins aux côtés de son ami Dopinger, le chauffeur de taxi. Au moins il risque de ne pas se faire chier avec lui, il parle un peu trop par moment. « ... du coup j'ai réussi à l'avoir malgré la mort de mon cousin. Euh...Mr Pool ? » Il ne l'écoutait pas, son regard semblait vide même si son masque le recouvrait, son attitude figé laissait présager qu'il était pensif ou qu'il avait autre chose en tête à penser que les conflits familiaux de Dopinder. D'un geste lent il leva son index pour signifier qu'il devait se taire avant de rétorquer avec un calme plutôt olympien, serein. « Je me sens à l’étroit. » Comment ça ? Qu'entendait-il par là ? Le taxi n'est pas un véhicule qui lui est inconnu pourtant. Si seulement c'était ça. Non, il devait toujours aller plus loin avec sa franchise légendaire. « Regarde la route Dopinder, je voudrai pas me retrouver impuissant à cause d'un foutu airbag. » Son insinuation prenait tout son sens. Deadpool se mit à se toucher les parties pour les remettre droit sans aucune gêne, bougeant dans tout les sens pour trouver la bonne posture et se retrouver les fesses contre la vitre, le visage face au dossier. Vive le montant de l'infraction. Mais inconscient du problème car pour lui sa position n'en était pas une, Wade tourna son regard vers la vitre ouverte comme si il fixait une personne invisible, résultat d'un esprit complètement dérangé. « Oh tiens ! J'ai comme l'impression qu'on se connait. Tu n'étais pas en train de lire ma biographie ? Je t'en veux pas, tu aimes lire, tu aimes partager de bons moments et voir comment se déroule la vie d'un mec complètement barge. Soyons sérieux tout les deux, on va se rencontrer à un moment ou un autre, mais je veux vraiment que tu saches que je suis contre les infractions en voiture c'est juste que j'ai besoin de me mettre à l'aise. Donc maintenant tu peux continuer ta lecture et sois attentif. » Il se remit correctement sur son siège alors que Dopinder semblait à la fois fasciné et perdu. Ça arrive souvent lorsque ça concerne Deadpool qui semblait s'en foutre pas mal de sa réaction. « L'amour commence toujours par la violence Dopinder. » Une phrase philosophique qui dans le fond n'en était pas vraiment une venant de la bouche du mercenaire. Se voulant être un soutien pour l'indien, il déposa sa main sur l'épaule du taxidermiste tout en le fixant de ses yeux blancs. « Sois fort et ne laisse personne te la mettre profond ! » Haussant le sourcil, Dopinder ne manqua pas de lui poser la question. « Me mettre quoi exactement ?! » Question délicate pour un esprit aussi inventif. Comment aborder le sujet sans choquer les mineurs. Espérons que tout ceci est interdit au moins de 16 ans sinon c'est la censure direct et ça c'est comme une vieux suppositoire qu'on enfonce le plus loin possible. C'est bon !!!! Il a une idée. Aucun mot ne sortit de sa bouche, néanmoins il se permit de faire le geste afin que son ami comprenne un peu mieux. L'index s'enfonçant dans le rond que forme l'index et le pouce de la main opposée. Oui, comme papa et maman. On se fait tous mettre un jour ou l'autre, lui aussi a été victime d'une pénétration qui fait mal lorsqu'il a été entubé par cette enflure d'Ajax et finir avec une tête en forme de dents de scie. « On est arrivé ! » Dit-il en pointant du doigt pour que son chauffeur s'arrête dans une ruelle entre deux immeubles assez haut.

Terminus, tout le monde descend. Deadpool sortit du taxi et referma la porte sans payer comme à son habitude, on ne paye pas un ami n'est-ce pas ?! Mais avant de continuer sa route, il se pencha à travers la fenêtre pour donner un conseil au taxidermiste. « N'oublies surtout pas de le brûler une fois mort ou alors jette le corps à la mer, les poissons sont nos amis. » Oh de rien, c'est normal se disait-il intérieurement avant de le laisser filer et se concentrer sur sa mission. L'odeur est horrible, nauséabonde, mais annonciateur d'une bonne nouvelle. La logique veut qu'il croise la route de quelques dealers, telles sont les habitudes du Bronx. Bien installé dans son célèbre costume en Spandex rouge, Deadpool s'avança jusqu'à commencer à croiser certains dealers qu'il n'hésita pas à provoquer en les imitant, des imitations qui semblaient en énerver plusieurs et un en particulier, un petit insolent et inconscient qui s'avança vers lui. « T'as un problème ?! Qu'est-ce fais ici ?! » Qu'est-ce qu'il fait ici ? « Je cherche une type avec une tête en forme d’œuf pourri, une barbe qui manquerait presque de faire fuir des poux et un corps aussi fin qu'un coton-tige une fois la visite poussée terminée.» Le dealer ne pouvait que savoir de qui le mercenaire parlait vu que le mystérieux homme plutôt dégueulasse était le boss d'un gang. Mais avant que ce dernier n'eut le temps de répliquer, Deadpool l'agrippa et le tira dans la ruelle où il le plaqua contre la façade d'un des immeubles. « Tu l'aurais pas vu par hasard ? » Il a fallu attendre qu'il se pisse dessus pour finir par passer aux aveux et c'est à ce moment que le mercenaire lui asséna un violent coup qui l'assomma avant de le foutre dans une poubelle et refermer le couvercle. Allez petit chat, il est l'heure de manger. En bref, l'assassin prit la direction d'un des immeubles dit "abandonné" et plus précisément la porte de sortie de secours. Il entra et se frotta les mains. « Il est l'heure de se prendre la fessée mon petit ! Dis bonjour à papa ! » La cible est à l'intérieur de l'immeuble, il ne reste plus qu'à le trouver.


1 032 mots - pour miguel o'hara

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Azazel E. Heartless

lucifer ☩ bastard of the devil

Azazel E. Heartless

AVATAR & CRÉDITS : Billie Joe Armstrong (VERT ALLIGATOR)
GROUPE : Indépendant et exorciste dépendant de l'Ordre du Vatican
CRIMES COMMIS : 426
DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2018

Don't touch my target Ft. Azazel Tumblr_nuv7ri8EBq1rt83qho7_400

ÂGE DU PERSONNAGE : Il a trente-cinq ans, le bon âge à ce qu'il parait.
NOM DE CODE : Lucifer, emprunté à la Bible, ancien prénom de son père. Oui, l'ange tombé du ciel devenu le diable. Un héritage en quelque sorte, bien que tout ceci ne soit que de la symbolique.
GÉNOME : Démon; fournis avec tous les accessoires
PROFESSION : Chômeur à plein temps.

Don't touch my target Ft. Azazel Tumblr_mnw52riAk01qf2huro1_500


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Don't touch my target Ft. Azazel   Don't touch my target Ft. Azazel EmptyJeu 5 Avr - 16:34


Don't touch my target
Wade & Azazel

« U.C »
Pendant que ce type un peu barge parle à l’auteur et sème le trouble dans son esprit, Azazel est déjà en train de s’activer. Alors oui, vous allez dire mais, il n’est pas censé ne pas s’occuper des petites frappes et là, avancer que c’est faux serait un mensonge. En effet, il ne s’occupe pas des petits dealers du coin en temps normal. Mais quand ça commence à toucher à ses proches, il fallait moins d’une seconde pour que Lucifer décide de s’en mêler, démons ou pas démons. Il avait donc quitté sa partie de Just Dance -ça maintient en forme ce jeu, c’est dingue- pour s’équiper de son sabre dès que Lewis était revenu totalement défoncé. Pas dans le sens où il s’était prit un rail, parce que ça serait assez étonnant venant de lui, mais plutôt parce qu’il avait récolté un magnifique oeil au beurre-noir. Son Robin lui avait expliqué vaguement ce qui lui était arrivé. Une histoire d’argent, et de vente qui aurait mal tourné parce qu’il avait voulu empêcher un petit gars de s’acheter cette merde. Lucifer avait retenu de soupirer, préférant lui jeter un regard foudroyant en croisant les bras. “Combien de fois va falloir que je te le dise, arrêtes de te mêler de ce qui ne te regarde pas !” Ce n’est pas pour le sermonner, mais plutôt parce que le démon s’inquiétait pour lui. Il n’avait pas de super-pouvoir, de force extraordinaire ou de capacité en combat, alors autant dire qu’il lui donnait des sueurs froides dès que son attitude justicier prenait le dessus. Sa queue battait nerveusement de droite à gauche derrière lui comme un chat agacé, le trahissant par la même occasion. Azazel essayait de maintenir les reproches, mais impossible. Alors au lieu de s’énerver sur son colocataire, il allait plutôt s’énerver sur les auteurs du cocard sur sa jolie petite face. Il était sortit de l’appartement en prétextant qu’il avait envie d’un burger et qu’il n’avait rien préparé pour ce soir. Chose qui était tout à fait fausse puisque sitôt son colocataire avait tourné la tête vers la cuisine lorsque le démon avait claqué la porte, il y avait déjà repéré un boeuf bourguignon qui finissait de cuir. En plus, il avait même laissé la minuterie bien en évidence, comme s’il voulait lui dire : voilà, tu sais ce qu’il te reste à faire quand ça sonnera. Ouai, pour un démon, il est vraiment nul en mensonge.
Ça le faisait chier d’avance, et je plains le pauvre gars qui allait lui tomber entre les doigts. Parce que concrètement plus il avançait, plus il avait envie que ça se finisse, et plus il risquait de taper fort. Il savait même pas ce qu’il faisait, une espèce de petite vengeance personnelle ou un avertissement. Dans tous les cas, il s’était engagé, donc il était obligé d’aller jusqu’au bout cette fois-ci. Ça n’avait pas été difficile pour lui. Il suffisait juste d’emprunter le chemin habituel de son coloc pour retomber sur l’endroit où il s’était fait tapé dessus. Il avait repéré ce petit dealer, et il avait bifurqué dans la ruelle juste avant le temps de se préparer. Il cherchait une excuse, autant pour sa présence que pour le sabre dans son dos. Parce que oui, clairement, on ne va pas chercher un burger avec une arme blanche prête à dégainer. Il pouvait prétexté qu’il s’en allait à un dojo et qu’il avait besoin d’une petite dose pour supporter sa professeur avant de s’y rendre. Pourquoi pas… Mais s’il y croit, c’est qu’il est vachement con.

Azazel avait passé sa main dans ses cheveux pour les ébouriffer, plus que d’avantage en tout cas. Il avait étalé un peu son eye-liner -don’t juged him- du bout de ses doigts pour faire croire à une mauvaise nuit d’insomnie et il avait repris son chemin. Il faisait le type à peine réveiller, tout juste attentif à là où il marchait avant de tomber sur ce petit inconscient qui l’avait aidé à ses dépends à se redresser. “Oh merci m’sieur, vous êtes bien aimables. Dites, je suis dans la misère, vous savez pas où j’peux trouver de la cam’ à pas trop chers. Ma petite-amie m’a flanqué dehors et faut que j’aille en parler à ma mère. J’aimerais bien ne pas me liquéfier sur la chaise et me détendre avant”. C’est qu’Azazel est très bon acteur quand il s’y met. Il n’est peut-être pas si nul que ça pour mentir. Le pauvre type -qui dans 10min va se faire encastrer dans la poubelle par un type en collant rouge- n’avait même pas capté à quel point s’était gros. Il préférait flairer l’argent. Ainsi, il lui avait donné l’adresse et le lieu où crécher son boss et toute la marmaille qui l’entoure. Le brun n’avait pas ménagé de remercier en boucle, expliquant rapidement que s’il avait un sabre dans le dos, c’est parce qu’il revenait de son cours au dojo. Mais bon, comme il n’avait rien prévu de plus en matière de mensonges, il avait fait de son mieux pour échapper vite fait bien fait à d’autre question. “Oh Seigneur, qu’est-ce que je suis en train de faire …” fit-il plus à lui-même qu’à quelqu’un tout en se débarbouillant un minimum pour être de nouveau présentable. Après tout, ce n’est pas parce qu’on casse des gueules qu’il faut ressembler à un souillon.

C’est ainsi que Lucifer est arrivé 10min avant Deadpool. En retard, c’est ça de prendre le taxi et de s’enquiquiner avec les embouteillages, il y a plus vite fait d’y aller à pied. Lucifer s’en était donné à coeur joie là-dedans. Pour un chrétien, on ne peut pas dire qu’il sait faire dans la dentelle niveau violence. C’est aussi un démon, donc il n’y a rien d’étonnant à ça. On lui a appris à botter des fesses et à profiter de sa force pour la mettre aux services des autres. C’est ce qu’il fait. Les sièges brûlaient encore de flammes bleues, tout comme Azazel qui tenait par le col le boss de cette petite bande de merdeux qu’il avait fini par faire sortir de son trou. Autant dire qu’il n’était pas très à l’aise. Déjà parce qu’un gringalet était en train de le soulever comme une loque et sans aucuns efforts au-dessus du sol. Mais aussi parce que ledit gringalet avait la tête et le bout de son appendice arrière en feu, qu’il montrait les crocs, et que ses yeux étaient flippants à avoir trois couleurs inhabituelles. Deux, c’est pour les petits joueurs après tout. Il était en train de lui remonter les bretelles quand il a sentis une odeur …. particulière. Bon, il ne va pas la décrire, mais quand on est adepte de la branlette, vous vous doutez bien de ce que le pauvre démon saint-nitouche est en train de sentir. Ça lui a fait lâcher sa prise directement, et il s’est bouché le nez. “OMG MAIS… c’est affreux”. Il pliait le nez, il essayait de se débarrasser de cette odeur, de se concentrer sur autre chose, mais voilà que ça parle de fessée maintenant. “Hein ? Désolé, la place est prise !”. En faites ce gars, quand y a deux monstres dans la même pièce, c’est un peu comme le premier prix d’une tombola : que le meilleur gagne.
(c) DΛNDELION

___________________________________________



astra; bb — "I will never forgive Satan, nor any of his demons! And definitely not the son of Satan! I will kill you, even if it costs me my life!" ;; @foreverxago
Revenir en haut Aller en bas
 
Don't touch my target Ft. Azazel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AZAZEL ◭ Pile tu meurs, face je te tue !
» Azazel • Club des damnés [ LIBRE ]
» Azazel is my name [Finis]
» Japan Touch Haru
» Azazel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
age of heroes :: pause café :: les archives :: aventures déchues-
Sauter vers: