AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Quand on doit affronter le fils de Satan [ Feat Azazel ]

Aller en bas 
AuteurMessage

T'challa Udaku
Black Panther

avatar
∆ AVATAR & CRÉDITS : Chadwick Boseman ∆ GROUPE : Héro ∆ CRIMES COMMIS : 43 ∆ DATE D'INSCRIPTION : 28/03/2018

∆ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans ∆ NOM DE CODE : Black panther ∆ GÉNOME : Humain ∆ PROFESSION : Roi de Wakanda ∆ HUMEUR : Neutre

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Quand on doit affronter le fils de Satan [ Feat Azazel ]   Jeu 10 Mai - 16:57

C’est une journée des plus normales à Wankada, comme à son habitude le souverain commence sa journée dans son bureau, et ouais ça parait tout d’un coup un peu moins cool, mais il faut que quelqu’un gère le pays. Il se fait une obligation de finir et surtout de négliger aucune demande ou problème. Il veut être un bon roi, quelqu’un de différent de son père, c’est pour ça qu’il à rendue Wakanda public. Même si cette tâche ne l’amuse pas le plus moins du moins du monde T’Challa sait pertinemment qu’être roi engendre des responsabilités et des obligations. Il reste quelques bonnes heures dans son bureau à remplir des papiers, parce que oui ici ils gardent tout par informatique c’est sûr ( On est quand même à Wakanda) mais aussi sur papier, c’est vrai on ne sait jamais ce qu’il peut se passer et en cas d’imprévus ils auront toujours une trace de ces papiers. C’est quelques heures après qu’il sort de son bureau et qu’il va au labo voir comment va sa petite-sœur. Il esquisse un léger sourire avant de taper à la porte du labo et d’entrer, il salut sa sœur avec leur éternel geste que seul Wakanda connait avant de se techker la main. Ils parlent et plaisantent quelques minutes, lui et Shuri adorent se taquiner, se chamailler car après tout aime bien châtie bien ? Ben eux deux c’est ça. Elle partage avec lui ses nouveaux projets et prototypes. Tout ça rend T’Challa très fière de sa sœur qui est sans doute l’une des personnes les plus intelligentes de tout Wakanda. C’est un petit génie et ça son grand-frère le sait très bien c’est sans doute pour ça qu’il l’a soutient à 100% dans tout ses projets.

C’est en fin de journée qu’on le contact pour qu’il se rende dans la salle de réunion, il arque un sourcil intrigué par ce qu’il peut bien se passer. Il ne perd pas de temps et se rend dans la salle de réunion où ils correspondent avec les personnes se trouvant sur les lieux. Il finit par saluer la personne qui l’a contacté et c’est après ces marques de politesses qu’ils se lancent tous les deux dans le vif du sujet. C’est une personne aux pouvoirs assez puissants qui fout le bordel en ville, il semble être en pleine crise de nerfs.  Il demande tout de suite pourquoi ils n’envoient pas les autres avengers, c’est vrai Hulk et les autres n’ont pas besoin de lui pour gérer ce genre de problème. On lui répondre tout de suite qu’ils ne sont malheureusement pas disponible pour se rendre sur place. Il ne perd pas de temps et accepte la mission avant de couper la communication et de partir chercher son vaisseau, c’est une fois à bord qu’il active son collier, collier qu’il porte toujours sur lui. C’est en quelques secondes qu’il est vêtu de sa emblématique combinaison noire. C’est une fois au dessus de ce bordel qu’il s’expulse du vaisseau pour atterrie à quelques mètres du jeune homme.

Jeune homme qu’il détaille quelque secondes, une queue, des crocs, des flammes bleues, il comprend tout à fait qu’il ne s’agit pas homme normal. Il sauve et éloigne les quelques civiles qui sont affolés.  N’étant pas un pro de la violence T’Challa décide de parler à ce dernier, d’essayer de le raisonner, de le calmer et par la suite comprendre ce qui lui est arrivé. Ouais être roi d’un royaume à développer ce côté un peu anti-violence. Frapper n’est pas toujours la meilleure à faire, mais s’il doit le faire il n’hésitera pas. Il s’approche d’un pas lent devant son interlocuteur, esquivant avec agilité par la même occasion quelque chose qu’il vient de lui lancer. C’est une fois à une distance qui lui paraitre raisonnable qu’il laisse son masque s’enlever il lève les mains vers le ciel comme pour lui montrer qu’il vient en paix. Qu’il n’est pas là pour lui faire du mal, bien au contraire, c’est avec une voix assez forte sans être pour autant agressive qu’il prend la parole.

«  Je suis venue ici pour t’aider ! »

Ouais ce n’est pas trop plausible mais dans un sens c’est ça ! Il reprend la parole toujours en captant l’attention de jeune homme.

« Calme-toi ! Tu fais du mal à beaucoup de personnes innocentes ! »

Il s’approche un peu plus de lui et finit par lui tendre la main

«  Vient avec moi nous pouvons t’aider »

Ouais il peut se prendre un coup, je ne suis pas sûr que ce genre de parole peut aider un mec qui est en pleine crise de nerf.

Azazel E. Heartless
lucifer ☩ bastard of the devil

avatar
∆ AVATAR & CRÉDITS : Billie Joe Armstrong (kane) ∆ GROUPE : Indépendant et exorciste dépendant de l'Ordre du Vatican ∆ CRIMES COMMIS : 424 ∆ DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2018

∆ ÂGE DU PERSONNAGE : Il a trente-cinq ans, le bon âge à ce qu'il parait. ∆ NOM DE CODE : Lucifer, emprunté à la Bible, ancien prénom de son père. Oui, l'ange tombé du ciel devenu le diable. Un héritage en quelque sorte, bien que tout ceci ne soit que de la symbolique. ∆ GÉNOME : Démon; fournis avec tous les accessoires ∆ PROFESSION : Chômeur à plein temps. ∆ HUMEUR : Bof, ça passe.


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand on doit affronter le fils de Satan [ Feat Azazel ]   Ven 11 Mai - 0:27





I took a walk on a Saturday night,fog in the air, just to make my mind seem clear where do I go from here? I see my breath pushing steam through the air, shaking hands run through my hair, my fears, where do I go from here?

Fureur, au beau milieu du quartier de Brooklyn. Rage, un flot qu’il a trop longtemps laissé sous scellé s’écoule. Son frère l’attendait chez-lui, et à cet instant, Azazel avait compris. Il avait compris qu’il n’était plus à l’abris, qu’il était repéré et qu’il risquait de mêler Lewis à cette histoire. Aussi, il avait couru le plus vite possible. Il avait bifurqué dès que son frère apparaissait devant lui soudainement, et il l’avait attiré dans un coin reculé, le plus loin possible de son chez-lui. Son sabre solidement empoigné, prêt à être dégainé en cas de besoin, il prenait les escaliers de secours, bondissait et usait de ses mains pour aller plus vite dans son ascension jusqu’à ce qu’il termine sa course sur les toits. N’importe quel terrain était fragile lorsque ces deux-là se battaient. Car ils avaient beau être de la même “famille”, leurs conflits allaient bien au-delà de quelques chamailleries. Tu es pathétique, une erreure de la nature. Et tu me fais perdre mon temps, pourquoi tu ne rentres pas tout simplement à la maison comme un gentil petit démon bien sage”. Du sarcasme, et beaucoup de moqueries à la fin de ses propos. Il était son cauchemars ambulant, le tueur de ses parents, la raison de sa fuite et de son incapacité à rester au même endroit.
La lame en vibranium avait fini par sortir de son fourreau. Métal suffisamment solide pour résister à sa force et ses flammes, c’est comme si on l’avait forgé exprès pour lui. Ses deux mains l’empoignent fermement, et elle s’abat dans un premier temps en direction de son épaule. Un coup droit, net et précis. Mais surtout un échec. Blackheart n’avait eu qu’à se décaler sur le côté et Lucifer avait endommagé la structure du toit. Les morceaux s'effondrait sur le trottoir, donnant lieu à des cris de surprises. Ce n’est pas pour autant qu’il allait s’arrêter là. Le plus jeune était revenu à l’assaut, cette fois-ci avec une estoque pour viser l’estomac. Sa lame est détournée à main nue dans son élan et en voyant la deuxième approcher dangereusement de sa figure, ses flammes bleues ont réagis pour le protéger. Une brûlure qui fit reculer l’assaut, et grimacer l’aîné accessoirement. Azazel sourit légèrement, mais pas suffisamment pour que cela soit lisible sur sa figure.

Frustré, il reçoit alors une baffe d’une telle force que Lucifer est projeté sur le trottoir d’en face. La hauteur plus la force d’impact se font sentir et il pousse un râle plaintif, sonné. Il cherche un à se relever, ne laissant pas le temps à son corps de réparer les vertèbres brisées par l’impact. Et autour de lui, la foule s’agite, terrorisée de voir un monstre aux longues oreilles pointues, aux yeux bicolores et avec une queue enflammée dans le dos surgir du ciel. Ces hurlements autour de lui le sonnent davantage, le rendent totalement abrutis et nourrissent sa crainte. Crainte qui densifie son feu cyan dans le seul but de se protéger. Avec peine, il arrive finalement à se relever et lève le regard vers son aîné toujours sur le toit. ”Descends de là si t’en es capable !” Rugissait-il à son encontre. Il ne bougeait pas, et ça l’énervait. Azazel ne pouvait pas ignorer ce sentiment, aussi bon soit-il. Il savait que Blackheart le faisait exprès. Il savait qu’il n’attendait que ça, de le voir sortir de ses gonds pour prouver qu’il avait raison et pour démontrer à son cadet qu’il n’était rien d’autre qu’une bête en cage. Lucifer se laisse gagner par cette colère, elle est insoutenable. Et impossible à contenir. Ses mains dirigent son sabre pour trancher l’air et sous l’élan de la frustration, des flammes jaillissent pour aller s’abattre droit sur le toit où se trouvait son demi-frère. Sauf qu’il a disparu une nouvelle fois et qu’au lieu de le toucher, il avait mis le feu au bâtiment. Le plus jeune des deux démons s’arrête pour chercher l’autre du regard, voulant voir si cela avait été efficace ou non. Il était derrière lui, une barre en métal dans ses mains. Dans un geste silencieux, ce sourire perfide toujours accroché à ses lèvres, il lève ses bras et il empale Lucifer pour le clouer littéralement sur place. Comme ça, je suis sûr que tu ne vas pas te sauver. Lui dit-il en guise de commentaire tandis que Azazel peine à respirer, le souffle coupé et ses mains glissant sur cette barre, tranchées entre la panique et la terreur.

”Quand … Quand… Partir…” Son sabre s’écrase contre le sol pour se libérer les mains afin de se débarasser de cette intruse. Azazel avait envie de verser des larmes tant il souffrait, mais il ne voulait pas le faire devant lui. Alors il se retenait, il ne cherchait même pas à former une phrase complète. Ce geste nourrissait sa rage et son envie de le tuer. Il pouvait parler, il ne l’écouterait pas. Pas dans cet état. Sa queue fouette l’air faiblement derrière lui tandis que Blackheart soupire. Il relève sa tête en lui empoignant sa crinière ébène, quitte à se bruler avec les deux flammes qui lui servent de cornes. Regardes ce que tu as fais : exactement ce que je voulais. T’es vraiment qu’un pauvre idiot Azazel. Puis Blackheart disparaît. Pire encore, il passe pour le héros qui a stoppé le monstre. Ce n’est pas juste, ce n’est pas juste, ce n’est pas juste ! Lucifer s’énerve et il arrive à dépunaiser la barre en métal du bitume. Maintenant, il fallait l’enlever de son corps. Lentement mais sûrement, il la tire pour la retirer, sentant ses entrailles se déchirer et se régénérer en même temps, raison pour laquelle il est toujours debout malgré son estomac perforé. Il finit par jeter l’objet de sa peine au loin, mais il cherche.
Lucifer cherche une raison pour se raccrocher à la bonne conscience, à sa bonté naturelle. Rien n’autour ne l’aide, tous le regardent comme un monstre et il a horreur de ça. Il fait un pas de recul, reprends son sabre en main et prêt à se défendre. Il était persuadé que maintenant, on allait chercher à l’arrêter. Cela n’avait pas tardé, puisqu’un homme était arrivé de nul part. Il lui dit qu’il peut l’aider, mais Lucifer ne veut pas le croire. Il recule encore tout en écoutant ce qu’il lui disait. Ses dents serraient entre elles, l’une de ses mains plaquait contre son ventre, il faisait un non de la tête, grognant de plus belles. Ses flammes grognaient en même temps que lui, surgissant du sol dès que quelqu’un approchait trop près de lui. ”C’est ce qu’ils disent tous ! On ne peut pas m’aider !” Le Vatican voulait l’aider, son frère voulait l’aider, ses parents ont voulu l’aider et le résultat jusqu’ici n’a pas été très glorieux. Il le voit approcher, venir vers lui et il brandit son sabre. ”T’approches … pas….” Sa voix n’était plus la même, il semblait étouffer dans ses propres flammes, ces dernières usant de ses cordes vocales pour créer un échos incompréhensible et démoniaque. Cette main griffue tendue vers lui, il ne l’accepte pas. Il ne veut plus accepter ce genre de chose, il … Il ne sait pas.

Il ne sait pas s’il est bouffé par la peur, ou bien s’il se sent bien. Il a mal, il a peur, il est observé et il n’arrive pas à réfléchir. Peut-être que parmi ses regards, il y avait celui de son conjoint qui ne l’a jamais vu dans ses mauvais jours. Non-non, il ne faut pas y penser, sinon ça sera pire. Qu’est-ce qui peut être pire que cette situation ? L’inconnu lui propose de l’emmener avec lui dans un lieu sûr, et c’est la goutte de trop. ”J’ai dis : n’approches pas!” Si le début était dit avec une voix normale, la fin était dédoublée par un échos sortit du tréfonds des Enfers. Il avait écouté son instinct, tranchant l’air encore une fois en diagonale pour envoyer une nouvelle salve de flammes en direction de l’inconnu. Il levait la tête vers ce dernier en suivant ses déplacements de son regard, mais Lucifer ne bougeait pas. Il était figé, incapable de marcher, grognant en montrant les crocs. Qu’il approche, il saura le réceptionner.

(c) SIAL ; icons shirosaki



___________________________________________



astra; bb — "I will never forgive Satan, nor any of his demons! And definitely not the son of Satan! I will kill you, even if it costs me my life!" ;; @foreverxago

T'challa Udaku
Black Panther

avatar
∆ AVATAR & CRÉDITS : Chadwick Boseman ∆ GROUPE : Héro ∆ CRIMES COMMIS : 43 ∆ DATE D'INSCRIPTION : 28/03/2018

∆ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans ∆ NOM DE CODE : Black panther ∆ GÉNOME : Humain ∆ PROFESSION : Roi de Wakanda ∆ HUMEUR : Neutre

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand on doit affronter le fils de Satan [ Feat Azazel ]   Sam 19 Mai - 22:10

Son interlocuteur ne semble rien vouloir entendre et le fait que T’Challa s’approche de lui ne lui plait pas du tout est cela se confirme lorsqu’il lui cris de ne pas l’approcher et de lui envoyer une nouvelle salve de flammes bleues. Son masque recouvre son visage en quelques secondes et esquisse cette attaque avec une certaine faciliter il saute un peu partout comme le ferait un chat. Il examine la personne qu’il a en face de lui, il remarque tout de suite que son épée est faite en vibranium. Il a donc la très bonne idée de rentrer en contact avec sa petite sœur, son job n’étant pas trouvé des informations sur une épée qui doit être bien plus vieille qu’elle cette dernière accepte cependant de faire une exception. Pour gagner du temps ce dernier d’un naturel assez pacifique ce dernier décide de fatiguer son adversaire pour qu’il lui soit plus facile par la suite de le calmer. Il se déplacer le plus vite possible avant de s’élancer d’un coup rapide vers lui pour lui donner un fort coup de pied dans le ventre. Il s’éloigne tout de suite, prenant une distance de sécurité se trouvant sur un mur le jeune roi regarde son interlocuteur. Il lui lance d’une voix assez forte pour qu’il puisse bien l’entendre malgré la distance qui les sépare.

« Ton épée est fait avec une matière que l’on trouve seulement dans mon pays ! »


Oui il veut lui faire comprendre de manière indirect qu’ils l’ont déjà aidé, enfin pas sûr du tout qu’il soit en position de penser vus son état. Il se contente d’esquiver ses attaques, il sait très bien qu’il n’a pas en face de lui un meurtrier, mais juste une personne en détresse. De plus tous les civils sont partis suite aux paroles du roi. Très vite il entend la voix du Shuri qui lui explique un peu ce qu’est son épée, très vite ils en déduisent que T’Challa n’a pas n’importe qui en face de lui. Oui, même s’il avait tout de suite comprit que son adversaire n’est pas une personne à sous estimer, jamais il n’aurait pensait que ce dernier détiendrait une telle force. Il ne sait pas trop agir, l’endormir serait une bonne chose, mais emmener une telle puissance au Wakanda n’est pas une option qui lui plait. Il ne veut pas prendre la peine qu’il pète un câble là haut et qu’il met la population de son royaume en danger. Les paroles ne semble ne pas fonctionner, le mettre KO et se battre pourrait entrainer de graves dégâts dans cette villes aussi bien matériel que physique. Oui il ne veut pas de morts, des victimes collatérales. Il réfléchit, oui il réfléchit tout en esquivant les attaques de ce dernier, il finit par pousser un soupir et s’approche de lui. Ne perdant pas de vus sa dangerosité ce dernier garde cette fois-ci son masque, content d’avoir une armure faite en vibranium il n’a pas vraiment peur de se prendre un coup. Il lui lance d’un ton sérieux presque autoritaire et froid histoire qu’il comprenne qu’il doit arrêter ses conneries et reprendre ses esprits.

« On t’as déjà aider en faisant ton épée, depuis que je suis ici je ne t’ai touché qu’une seule fois pour te calmer »


Il laisse quelques secondes de repos pour qu’il pense à ses paroles, pour qu’il comprenne qu’il ne lui veut pas de mal.

« Je suis ici pour sauver les personnes en détresses, mais ce que j’ai pu remarqué c’est que tu es la personne en détresse »


Ouais c’est con, c’est cliché, mais bon faut dire qu’il ne savait pas trop quoi dans la précipitation il reprend la parole quelques secondes après.

« Maintenant arrête moi ça et vient avec moi ! »


Oui il compte l’emmener au Wakanda pour qu’il puisse se calmer se changer les idées et surtout pour que les citoyens puissent se remettre tranquillement sans risquer de le rencontrer de nouveau.

Azazel E. Heartless
lucifer ☩ bastard of the devil

avatar
∆ AVATAR & CRÉDITS : Billie Joe Armstrong (kane) ∆ GROUPE : Indépendant et exorciste dépendant de l'Ordre du Vatican ∆ CRIMES COMMIS : 424 ∆ DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2018

∆ ÂGE DU PERSONNAGE : Il a trente-cinq ans, le bon âge à ce qu'il parait. ∆ NOM DE CODE : Lucifer, emprunté à la Bible, ancien prénom de son père. Oui, l'ange tombé du ciel devenu le diable. Un héritage en quelque sorte, bien que tout ceci ne soit que de la symbolique. ∆ GÉNOME : Démon; fournis avec tous les accessoires ∆ PROFESSION : Chômeur à plein temps. ∆ HUMEUR : Bof, ça passe.


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand on doit affronter le fils de Satan [ Feat Azazel ]   Dim 27 Mai - 13:56





I took a walk on a Saturday night,fog in the air, just to make my mind seem clear where do I go from here? I see my breath pushing steam through the air, shaking hands run through my hair, my fears, where do I go from here?

La panthère saute, cabriole et esquive son coup avec une facilité déconcertante. Un petit soupir de colère s’échappe d’entre ses lèvres, grimaçant de mécontentement. D’où il sort celui-là ? Ne te laisses pas envahir. Invasion de sentiments qui s’entremêlent, déchaînant la fureur du bâtard démoniaque, où va-t-il ? Lucifer était trop prit dans sa frustration et son chagrin pour écouter. Bien que ses traits soient ceux d’un adulte -même si on était en droit d’en douter étant donné son aspect général plutôt juvénile-, il se comportait comme un enfant faisant une grosse colère. Immature, lui ? Peut-être. Mais depuis quand est-ce interdit de craquer ? D’entrer dans un burn-out ? Avec l’aspect flammes bleues ravageant tout sur son passage, cette expression aurait pu s’avérer être amusante si on ne nageait pas en plein dedans. Puis cet invité soudain lui dit quelque chose qui l’interpelle. Azazel coule un regard sur son sabre, et il le relève presque immédiatement mais en toute lenteur vers le matou. ”Quoi ?” Alors là, ça serait le comble. Un étranger qui en connait plus sur son sabre que son propriétaire. Sa poigne autour du pommeau se resserre, contrarié. Il ne veut pas lui donner raison, mais il veut savoir également. Qu’est-ce qu’il sait sur Akatsuki ?
Cela pourrait être dangereux s’il en connaît trop comme il le prétend. Tues-le, la mauvaise conscience siffle son venin au creux de son oreille pointue, et il repousse d’un coup de tête cette dernière. Non, il ne veut pas tuer. Il ne veut pas tomber dans ce genre de bassesse. Azazel a déjà suffisamment du mal à reprendre les rennes pour alourdir son cas. La peur le fait agir, et les paroles de l’autre peuvent être douces, il n’en reste pas moins un inconnu. Des films se tournent dans son esprit.

Et s’il cherchait à l’amadouer ? S’il cherchait à le contrôler ? S’il cherchait à l’attendrir pour mieux s’emparer de sa force ?
Il reste un garçon bien éduqué à qui on n’a souvent dit qu’il ne fallait pas suivre les inconnus. Mais il pouvait biaiser cette règle. Son sabre fait quelque moulinet habile pour se placer au plus près de son visage, la pointe de la lame tendue en direction de son ennemi. Lucifer s’était mit en position défensive, sa queue enflammée battant nerveusement de droite à gauche tandis que ses “cornes” de feu flambaient avec tranquillité. ”Je ne me souviens pas vous avoir déjà rencontré auparavant…” Des mots remplis de sous-entendu plus ou moins évident. Lui qui clamait l’avoir déjà aider, Azazel trouvait cela un peu présomptueux puisque c’était la première fois qu’il le voyait. Ses lèvres se crispent à la mention du mot détresse et le démon baisse les yeux. Il l’était, il n’était pas suffisamment stupide pour prétendre le contraire. Mais Azazel ne l’acceptait pas. Il était persuadé pouvoir tout régler tout seul. Qu’il devait faire ses preuves pour être accepté, et qu’il ne pouvait pas se permettre de réclamer de l’aide avant d’avoir démontrer qu’il était du bon côté. Il ne vacille pas pour autant, il tente surtout d’apaiser sa colère. Furieux, envers son frère et son échec, envers son incapacité et sa faiblesse. A quoi cela sert d’avoir des dons quand on ne sait pas comment s’en servir ? C’est dans ces circonstances qu’il aimerait avoir son mentor à ses côtés, ou Kallista, pour savoir vers où il devait se diriger et être rattraper si jamais il faisait une bêtise.

”C’est ce que j’essaye de faire, mais elles se méfient autant que moi. Et si tu commençais par te présenter ? Que je sache qui est aussi sur de pouvoir m’aider.” Un ton et des mots soigneusement choisi pour ne pas empirer son cas, dignes d’un prince. Parfois, il oubliait qu’en effet, il était “prince” dans la suite logique des choses. Son père était le roi de la Gehenne, son aîné roi également d’une contrée terrienne. Et lui ? Lui, il n’était roi de rien du tout. La monarchie et le pouvoir ne l’ont jamais intéressé, et il ne voit pas en quoi la Terre, Assiah, avait besoin d’un roi démon. Car on ne va pas se mentir, si Blackheart est “Roi” dans ce monde, c’est uniquement parce qu’il s’est imposé.

HRP:
 
(c) SIAL ; icons shirosaki


[/quote]

___________________________________________



astra; bb — "I will never forgive Satan, nor any of his demons! And definitely not the son of Satan! I will kill you, even if it costs me my life!" ;; @foreverxago

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand on doit affronter le fils de Satan [ Feat Azazel ]   

 
Quand on doit affronter le fils de Satan [ Feat Azazel ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rin Okumura, Fils de Satan
» Marcus parle des victimes qu'il doit affronter à la ECW !
» Quand le passé vient frapper à ta porte! - feat: greg
» La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)
» Ne perdez pas espoir, car quand une étoile meure, d'autre apparaisse... || FEAT. StarLight - Eyeless Jack - Ao || RP DE MORT ||

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
age of heroes :: new york city :: brooklyn-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: