AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 (steven) dreaming of the crash

Aller en bas 
AuteurMessage

Zackary Johnson
sephiroth ✪ hail hydra

avatar
∆ AVATAR & CRÉDITS : gerard way; hoodwink ∆ GROUPE : vilain ∆ CRIMES COMMIS : 48 ∆ DATE D'INSCRIPTION : 22/04/2018

∆ ÂGE DU PERSONNAGE : 92 ans; 32 physiquement. la glace, c'est top comme anti-ride ∆ NOM DE CODE : sephiroth ∆ GÉNOME : optimisé ∆ PROFESSION : main exécutrice d'hydra; barman au hell's verse ∆ HUMEUR : aucune


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: (steven) dreaming of the crash   Mer 30 Mai - 13:11





I took a walk on a Saturday night,fog in the air, just to make my mind seem clear where do I go from here? I see my breath pushing steam through the air, shaking hands run through my hair, my fears, where do I go from here?

Tu souffles en silence derrière ton masque. Tu ne bouges pas, tu réduis ta respiration, tu vises.

Le doigt sur la gâchette, tu attends le bon moment. Civil que le hasard à tirer pour d’autres, pour toi elle ne l’était pas. Avec le dernier scandale du SHIELD/HYDRA, beaucoup de rat avait quitté le navire. Et toi, tu as ordre de les éliminer un par un. Suffisamment d’information avait fuité comme cela, tu devais refermer les vannes. Travail de longue haleine dont tu allais voir le bout. Elle était la dernière. Une rousse élancée, valisette en main, portable dans l’autre. Tu le jures, personne n’aura le temps de voir le laser de ton viseur. Elle te fait dos, marchant avec une cadence assurée en talon aiguille. Cependant, ses vigiles ne cessent d’être devant elle, et ils t’embêtent. Tu gardes ta frustration pour toi, tu attends le bon angle de tir, l’erreur qui pourrait lui être fatale. Ton temps est compté, tu ne peux te permettre de rester allongé là indéfiniment. L’hydre s’embête avec le détail, mais tu sais aussi qu’elle n’aime pas patienter. Alors, tu finis par te décider. Tu dois faire vite, tu dois abattre tes cibles avant que le vent de panique ne les met en alerte. Tu tires une première fois, dans le garde du corps de gauche. Tu dégages ainsi la tête de cette rouquine présomptueuse. Réflex idiot, elle se tourne dans ta direction pour essayer de te trouver, mais tu l’abas à son tour. Calibre 22 en plein tête, son corps s’écroule sur le bitume non loin de ta première victime.

Staten Island s’agite, et tu tends l’oreille. Tu vois le dernier vigile porter un micro à sa bouche, et tu tires de nouveau avant qu’il ait le temps de parler. Si la troisième est la bonne en temps normal, ce n’est pas le cas cette fois. Tu relèves légèrement la tête en voyant que ton tir a été arrêté et qu’un homme a fait irruption pour t’empêcher de le tuer. Cela ne te plait pas, tu as horreur qu’on vienne t’interrompre pendant une mission. Tu ne pestes pas pour autant. Tant pis, tu allais tuer cet homme aussi, mais plus à titre personnel. Un peu de zèle sur cette mission, cela n’allait que t’attirer les bonnes faveurs. Tu saisis ton fusil à deux mains, et tu disparais dans un fin écran de fumée rouge. Tu réapparais derrière lui, à seulement quelque mètre de distance pour le surprendre. Tu tires, dans ton deuxième vigile. Ta mission avant tout. Et tu te téléportes de nouveau pour changer d’armes et prendre à revers cet homme. Tout va très vite, tu vas très vite. Quoi de plus normal avec tes facultés de téléportation.

Inspire, expire.
Tu reviens à l’attaque, et tu tires avec ton revolver. Un seul seulement, puisque l’autre est occupée à aller chercher une grenade aveuglante dans ton dos. Ta prothèse t’aide, autant pour ton équilibre que pour fournir les armes. Une fois dans ta main gauche, tu la jettes sans cesser de tirer. Tu l’actives même plus vite que prévu en tirant dessus. Ton masque te protège mais lui, qu’est-ce qui le protégeras ?

(c) SIAL ; icons ϟ SWAN



___________________________________________



astra; bb — "I never said I'd lie and wait forever. If I died, we'd be together now. I can't always just forget her" ;; @foreverxago

Steven G. Rogers

avatar
∆ AVATAR & CRÉDITS : Chris Evans (BALACLAVA & Tumblr) ∆ GROUPE : Les héros ∆ CRIMES COMMIS : 35 ∆ DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2018
∆ ÂGE DU PERSONNAGE : 99 ans, mais une 33 physiquement ∆ NOM DE CODE : Captain America ∆ GÉNOME : Humain ∆ PROFESSION : Avenger en fuite

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (steven) dreaming of the crash   Jeu 31 Mai - 17:53

Sortir était risqué me concernant. M'exposer l'était encore plus. J’avais eu quelqu’un à voir à New York, plus exactement Staten Island, j’avais peu de temps, j’étais bien plus recherché sur le sol Américain que partout ailleurs, alors je devais faire attention. Et j’aurais pu faire profil bas si il n’y avait pas eu des coups de feux. Un, puis un deuxième. La foule s’était divisé sur un homme masqué. Je préférais finir en prison que de laisser quelqu’un perdre la vie. Alors je n’avais pas réfléchit, j’avais foncé dans le tas. L’empêchant avant qu’il ne me surprenne avec ses habilités. Un troisième coup, la personne était morte elle aussi. Combien avait-il de cible au juste ? Je n’en savais rien. Caché des caméras sous une casquette, mais quelque chose me disait que je ne m’en sortirais pas comme ça. J’avais un métahumain devant moi et je n’avais rien pour me défendre. J’allais justement le désarmer lorsque je vis la grenade, reculant d’un bond, je m’étais caché comme je pouvais de la lumière qui en sortie derrière un banc avant de relever les yeux pour voir de nombreux civil à terre. Sautant de nouveau par dessus mon abris de fortune, j’avais foncé sur lui avant de glisser sur le sol pour passer derrière et lui donner un large coup de pied dans les jambes. Je devais le déstabiliser, le désarmé, quoi qu’il avait l’air d’avoir de la ressources à ce niveau là. Qui était-il ? Que voulait-il ?  

« Baisses ton arme, il y a des civils ici. », demandais-je avec fermeté avant de passer à nouveau à l’assaut et de le désarmé sans pour autant pouvoir rattraper l’arme. Je n’étais pas dans la meilleure position et j’avais peur qu’à chaque mouvement, je me révèle et que l’armée soit aussitôt appelé avec tout ce qui suivait. Je ne voulais pas en venir aux mains avec des gens qui ne suivait que des ordres, sans comprendre ce qu’il faisait. Mais je ne pouvais pas le laisser faire. Il pouvait se téléporte, ce qui relevé déjà d’une extravagance que je n’aurais cru possible que par un dieu Asgardien. J’étais encore loin de savoir tout ce que j’aurais voulu connaitre dans ce monde, mais à défaut de savoir ou je mettais les pieds, je pouvais toujours me défendre. J’avais été modifié génétiquement, je pouvais m’opposer à lui, mais le contrer, c’était là que j’étais moins sur. J’étais limité pour déterminé sa position, et si il prenais la fuite, je n’aurais rien pour le localiser. Stark me manquait réellement parfois, lui et sa technologie aurait pu palier à cela. J’allais devoir faire sans, et j’allais devoir limiter la casse.    

Zackary Johnson
sephiroth ✪ hail hydra

avatar
∆ AVATAR & CRÉDITS : gerard way; hoodwink ∆ GROUPE : vilain ∆ CRIMES COMMIS : 48 ∆ DATE D'INSCRIPTION : 22/04/2018

∆ ÂGE DU PERSONNAGE : 92 ans; 32 physiquement. la glace, c'est top comme anti-ride ∆ NOM DE CODE : sephiroth ∆ GÉNOME : optimisé ∆ PROFESSION : main exécutrice d'hydra; barman au hell's verse ∆ HUMEUR : aucune


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (steven) dreaming of the crash   Ven 1 Juin - 15:03





I took a walk on a Saturday night,fog in the air, just to make my mind seem clear where do I go from here? I see my breath pushing steam through the air, shaking hands run through my hair, my fears, where do I go from here?

Tu en avais seulement eu une, mais tu étais déjà à trois mises à mort.
Tu ne fais pas dans la dentelle, Sephiroth. Et pourtant, même si tu aurais pu prendre la fuite une fois ta dernière cible abattue, tu restais. Tu restais, et tu te battais contre ce héro venu de nulle part. Héro, vraiment ? Pourtant, il n’a sauvé personne. Celui pour qui il était intervenu était mort, réduit à l’état de carcasse inerte sur le sol. Alors pourquoi continues-tu ? Tu ne sais pas. Tu l’ignores. Tu es persuadé que ta mission n’est pas terminée. Qu’elle sera finie uniquement quand tu en auras terminé avec cet intervenant gênant. La lumière de ta grenade diminue, et tu le cherches du regard. Tu entends le frottement du tissu contre le bitume, mais tu t’es fais surprendre et te voilà à terre à cause d’un coup dans les jambes qui t’avait déséquilibré. Mais tu ne te laisses pas abattre pour autant. Une demi-seconde, c’est le temps qui t’a fallu pour quitter ta position couchée et te relever. Tu ne t’étais pas téléporté cette fois-ci, inutile. Tu avais usé de tes mains pour prendre appui et te remettre sur tes jambes d’une pirouette agile. Ton long part-vent vert pourrait te gêner, mais tu as su te faire tellement à cet uniforme que cela ne te gêne plus. Ton masque hideux ne laisse rien transparaître, mais là-dessous, ton visage exprime une certaine forme d’attention. Il t’ordonne de baisser ton arme, qu’il y a des civils. Si tes zygomatiques n’étaient pas inertes depuis des lustres, tu lui aurais sans doute ris à la face.

Toi ? Baisser ton arme ? Jamais.

Tu pose l’appuie de ton fusil sur ton épaule pour le mettre à hauteur de viser, et tu tires. Tu tires sur cet homme. Des balles dissuasives, car en bon assassin que tu es, tu ne rates jamais ta cible. Or là, tu vises ses pieds, ses épaules. L’un de tes tirs vient même frôler sa joue en guise d’avertissement. « Et ? » Enfin, tu parles, mais ton masque gâche ta voix. Il la brouille, comme si tu manquais d’oxygène là-dessous. Pour ponctuer tes propos, une idée mesquine te traverse l’esprit. Tu disparais de nouveau, tu t’es téléporté pour aller ramasser un des civils qui n’a rien trouvé de plus intelligent à faire que de se coucher sur le sol pour te fuir. Parfois, la logique de ces personnes t’échappe. Tu te re téléportes face à l’inopportun héro, tenant fermement ton otage par une clé de bras et ton révolver en joue sur sa tempe. Ton silence se maintient tandis que cet otage -qui n’est autre qu’un homme d’une trentaine d’année habillé de façon plutôt passe-partout- n’ose même pas s’agiter ou se débattre. Tant mieux, te dis-tu. Tu serais ennuyé d’avoir à gaspiller une balle pour une diversion un peu trop pénible à tenir en laisse.

Puis, c’est vers lui que tu pointes ton arme. Tu enclenche le cran de sureté. A lui de choisir maintenant sur qui tu dois l’utiliser. Tu pointes l’emplacement de son cœur, et tu prononces. « Qui ? » Ta main bouge de nouveau, et tu déplace le canon de ton revolver pour le pointer de nouveau vers le cœur de ton otage. « Vous ou lui ? » Est-ce que la réponse à cette question t’intéresse ? Non. Un cœur noble choisira toujours de sacrifier sa propre vie pour sauver celle d’un autre. Une chose que tu ne peux plus comprendre maintenant et qui t’agaces un peu plus chaque minute. Soudain, tu es pris de tétanie. Une décharge se fait sentir et tu trembles violement l’espace d’une seconde ou deux. Un rappel à l’ordre, un courant électrique qui a parcouru ta moelle épinière de bout en bout. C’est vrai, tu ne dois pas abattre les cibles inutiles. Or, cet homme que tu tiens en joue est inutile. Tu le relâche -pour ne pas dire tu le jettes comme un malpropre sur le côté- et tu ranges ton arme à ta ceinture. « Ce n’est pas ma mission. » Tu regard autour de toi, et tu cherches l’inspiration pour savoir où tu pourrais te téléporter pour fuir. Tu ne veux pas rentrer à la base, mais chez-toi. C’est où ça, chez toi, Sephiroth ?

(c) SIAL ; icons ϟ SWAN



___________________________________________



astra; bb — "I never said I'd lie and wait forever. If I died, we'd be together now. I can't always just forget her" ;; @foreverxago

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (steven) dreaming of the crash   

 
(steven) dreaming of the crash
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre
» Steven Benoit affirme que le président traine la patte
» Qui est Steven Benoit?
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Steven Benoit et ses alliés de l'Alternative montent au créneau contre l'Inité

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
age of heroes :: new york city :: staten island-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: